Comment jouer avec les deux mains au piano ?


comment jouer avec les deux mains au piano

C'est la difficulté principale que nous souhaitons tous surmonter : comment réussir à jouer des deux mains au piano ?... Indépendance, dextérité et naturel, comment faire ?

 

Rassurez-vous, vos mains - comme la plupart de vos membres - sont déjà dissociées et reçoivent constamment des commandements différenciés de la part de votre cerveau.

Voyons maintenant quel est le rôle de chacune des deux mains quand vous vous mettez au piano. Même si chaque musique est unique et que le compositeur est libre d'y placer ce qu'il veut, la plupart des partitions sont conçues selon un schéma assez attendu.

1) Le travail de la main droite


la main droite

Cette main, qui occupe le registre medium à aigu, joue essentiellement la partie mélodique. Ce qui veut dire que son discours chantant est constitué de phrases assez longues et construites.

 

Notre conseil : Vous devez insister sur cette main droite seule, et lui apprendre en premier sa partie en entier.

 

Pour la rendre indépendante de l'autre main, elle doit connaître son rôle à la perfection. Dans votre progression générale future, elle devra aussi développer une certaine rapidité.

Exemple de mains ensemble avec la droite agile :

L'excellent Thomas Krüger a très bien travaillé sa main droite !

Sur la mélodie de la Lettre à Élise, il réalise une improvisation jazz,

cependant que les passants, indifférents, déambulent scotchés à leur portable...

2) Le travail de la main gauche


la main gauche

Bien qu'elle soit censée pouvoir dessiner des parties mélodiques aussi brillamment que la main droite, la main gauche tient plutôt rôle d'accompagnement.

 

Soit elle va jouer des accords, soit elle va les égrener sous forme d'arpèges par exemple. C'est un jeu très différent, concentré sur le registre grave de l'instrument.

 

Notre conseil : La main gauche se déplace beaucoup sur sa "moitié" de clavier, pose les basses et exécute des accords parfois complexes. Elle doit donc elle aussi être travaillée seule, en totale conscience et concentration.

Il faut être très attentif à ce qu'elle permette au piano de sonner pleinement, dans l'association musicale naturelle qu'elle a avec la pédale de résonance. Votre oreille va vous aider à doser votre main, pour obtenir la sonorité adaptée à l'esprit du morceau.

Exemple de main gauche extraordinaire :

Il existe un incroyable Concerto pour la main gauche (seule) !

C'est le compositeur Maurice Ravel qui fut amené à cette écriture,

pour un ami pianiste ayant perdu son bras droit lors de la 1ère Guerre Mondiale.

3) Les deux mains ensemble


les deux mains ensemble

Voilà vous y êtes, la main droite et la main gauche connaissent parfaitement leur partie respective.

 

Le travail de mise en place des deux mains ensemble va pouvoir s'effectuer, mais d'abord dans la plus grande et la plus intense... LENTEUR !

 

Double lecture de la partition, doubles commandements du cerveau, double gymnastique des doigts : puisque c'est 2 fois plus dur, vous irez 2 fois moins vite.

 

Tout ce que vous allez jouer doit être juste du premier coup, sinon il faut encore ralentir. Apprendre une phrase avec des fautes récurrentes est précisément ce qu'il faut éviter.

 

L'ensemble de votre mécanique de pianiste se règle à ce moment-là, sur un passage donné. D'ailleurs ce passage musical doit être court : fonctionnez par petites phrases que vous répéterez jusqu'à 10 fois avant de passer à la suivante.

 

Lors de ce travail, la concentration vous absorbe, la mémoire est active, et ce qui est réalisé va être assimilé, pour constituer dès le lendemain une base de travail meilleure, et ainsi de suite jusqu'à pouvoir approcher le bon tempo au bout de quelques jours...